02 de May de 2019
Photo: Ricardo Stuckert

L’Association américaine des juristes a publié jeudi (2) une déclaration officielle reconnaissant Luiz Inacio Lula da Silva en tant que prisonnier politique. Organisation non gouvernementale dotée du statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations Unies, l’AAJ avait déjà dénoncé la persécution de Lula lors de l’Assemblée générale de la 39e session du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies l’année dernière. C’est la première fois, cependant, que l’entité déclare officiellement que Lula est un prisonnier politique.

La déclaration souligne que Lula a quitté son gouvernement avec plus de 80% de popularité et que l’année dernière, non seulement il a été empêché de se présenter à la présidence, mais on lui a également interdit de donner des interviews ou de parler en public. Le document condamne également la violation du précepte constitutionnel de la présomption d’innocence jusqu’au jugement final du processus.

Pour l’association, il est démontré que l’arrestation avait un motif politique, sans rapport avec l’infraction reprochée à Lula et dont la peine vise à “soustraire la personnalité publique de Lula da Silva au processus politique national”.

Et le document dit clairement que: “Ces faits sont à la base de ce que le Conseil de l’Europe définit légalement comme une prison politique et d’Amnesty International comment une prison de conscience”.

Cliquez ici pour lire la déclaration.

Instituto Lula | Traduit par Monica Passos.