30 de May de 2019

Cher Luiz Inácio,

J´ai reçu votre lettre attentionée du 29 mars denier, sur laquelle, en plus de remercier ma contribution pour la défense des droits des plus pauvres et défavorisés de cette noble nation, vous me confiiez votre état d´esprit et me communiquiez votre analyse sur le contexte socio-politique brésilien actuel, qui me sera d´une grande utilité.

Comme je l’ai souligné dans le Message pour la 52ème Journée Mondiale de la Paix, célébré le 1er janvier dernier, la résponsabilité politique constitue um défi permanent pour tous ceux qui reçoivent le mandat de servir son pays, de proteger les personnes qui y habitent et de travailler pour créer des conditions pour un avenir digne et juste.

Tout comme mês prédécesseurs, je suis convaincu que la politique peut devenir une forme éminante de charité si elle est mise en oeuvre dans le respect fondamental de la vie, de la liberté et de la dignité des personnes.

Ces jours-ci, nous célébrons la Résurrection du Seigneur. Le triomphe de Jésus-Christ sur la mort est l’espoir de l’humanité. Sa Pâques, son passage de la mort à la vie, est aussi notre Pâques: grâce à Lui, nous pouvons passer de l’obscurité à la Lumière, de l’esclavage de ce monde à la liberté de la Terre promise, du péché qui nous sépare de Dieu et de nos frères à l’amitié qui nous unit à Lui; de l’incrédulité et du désespoir à la joie sereine et profonde de ceux qui croient qu’en fin de compte, le bien vaincra le mal, la vérité vaincra le mensonge et le Salut vaincra la condamnation.

En gardant à l’esprit les dures épreuves que vous avez vécues dernièrement, surtout la perte de certains de vos proches – votre épouse Marisa Leticia, votre frère Genival Inácio et, plus récemment, votre petit fils de seulement 7 ans, j´aimerais exprimer ma proximité spirituelle et vous encourager en vous demandant de continuer à faire confiance en Dieu.

Je vous assure ma prière pour que, dans ce temps de joie de Pâques, la lumière du Christ ressuscité vous remplisse d’espoir, je vous demande de continuer à prier pour moi.

Que Jésus vous bénisse et que la Sainte Vierge vous protege.

Fraternellement,

Francisco
Vatican, le 3 mai 2019.