04 de November de 2019
Photo: Intendencia de Montevideo / Artigas Pessio

Le mouvement en défense de la liberté de Lula gagne de plus en plus d’adhérents, tous apparus en public pour déclarer leur appui et solidarité à l’ex-président brésilien. Malgré son agenda mouvementé par la campagne présidentielle de l’Uruguay, Daniel Martinez, le membre du parti Frente Ampla a absolument voulu dire pendant son interview qu’il “a une très grande admiration pour et est profondément en phase avec Lula.”

Au sujet du maintien en prison de l’ex-président même après la comédie judiciaire montée contre lui, Martinez a qualifié le fait comme une exemple clair de prison politique vu que l’ex-juge Sérgio Moro a accepté d’entrer dans le gouvernement Bolsonaro.

Il a affirmé: “Comme il a été démontré par les audios (divulgués par le site The Intercept Brasil en partenariat avec d’autres médias), le juge qui l’a inculpé et son équipe ont agi avec une intention politique de l’empêcher de se candidater aux élections.”

Martinez, qui est du même parti que Pepe Mujica, a de plus affirmé que “Lula a enlevé des millions de Brésiliens de la pauvreté et a créé des possibilités pour des collectivités historiquement oubliées, ce qui provoque en moi une grande admiration et une profonde harmonisation avec Lula.”

Le prochain 23 novembre, Martinez affrontera le conservateur Luis Lacalle pou, du Parti National, lors du second tour des élections uruguayennes.

Parti des Travailleurs avec des information de Carta Capital | Traduit par Marc Cabioch.