29 de July de 2019

Le «Comité Lula Libre» de Madrid a anticipé ses activités de la 3ème Action solidaire Lula Libre («Mutirão Lula Livre») en lançant, le jeudi 25 juillet 2019, une campagne de pétitions pour demander l’annulation des procès de l’ancien président Lula.

Il y a deux mois, le «Comité Lula Libre» de Madrid et la «Plate-forme contre l’impunité du franquisme» avaient commencé à recueillir les signatures d’une pétition qui sera remise au parlement espagnol. Jeudi dernier, un événement avait déjà été organisé dans le cadre des activités du «Comité international Lula libre» pour recueillir des signatures qui seront remises aux ministres de la Cour suprême fédérale du Brésil.

L’événement a commencé au siège de l’organisation «Plate-forme contre l’impunité du franquisme» après la tenue d’une réunion avec les dirigeants d’autres mouvements sociaux. Parmi ces dirigeants figurent Jimmy Basílio, de “l’Organisation panafricaine espagnole pour les droits de la personne», et Alejandro Capuano, directeur des «Cahiers contre l’esclavage», magazine de la «Conférence internationale contre toutes les formes d’esclavage».

La première personne à signer la pétition a été Maria Dantas, première Brésilienne à siéger au Congrès espagnol. Lors des dernières élections, Maria avait été élue députée fédérale pour la Catalogne, Communauté autonome, au sein duquel elle vit depuis plus de 28 ans. Toutes les personnes ont signé la pétition et se sont dirigées vers la «Puerta del Sol», place située au centre de Madrid. Ensuite, elles ont entrepris la collecte de signatures et de photos, avec la participation massive des citoyens espagnols.

Tous les jeudis, à la «Puerta del Sol», le «Comité Lula Libre Madrid» participe à «La Ronde de la Mémoire», acte qui vise à obtenir justice pour les victimes du franquisme, et installent une table de signature des pétitions qui demandent l’annulation des procès contre l’ancien président Lula.

Voyez la vidéo:

Voyez les photos:

Texte, photos et vidéo: Comité Lula Libre Madrid

Traduit par Antônio Artuso.